Publié le

#5 Pour créer des besoins, il faut attiser la jalousie, la douleur, l’inassouvissement.

Girl Power – la femme puissante.
Ca change des pubs mysogines, on a envie de s’identifier à ces icônes parce qu’elles sont tout ce qu’on rêverait d’être, inconsciemment ou pas. Jolies, minces, sexy (décolleté + mini jupe pour Marion Cotillard, brushing blond et lipstick excessif pour Georgia), dominatrices (au sens propre ou au figuré), elles sont l’image idyllique de la femme moderne parfaite que nous ne sommes pas. Elles nous donnent l’illusion que nous pouvons l’être, et que nous devons l’être pour exister.

Qui ne rêve pas de ressembler à Marion Cotillard? On lui jalouse son boyfriend, on lui envie son corps de rêve, on la déteste parce qu’elle réussit tout. On voudrait tellement lui ressembler. Avoir ce qu’elle a et qu’on a pas; pour ça, on va avoir besoin d’un sac.

Georgia, elle, est là parce qu’elle est là Fille De. On se dit « encore une de ces pimbêches arrivées là grâce au nom de Papa ». Eh oui, c’est moche hein, ton papa à toi il est pas rockstar. Et en plus Georgia, elle domine le mâle. Non pas un, mais deux. Quelle femme…

Publicités

Une réponse à “#5 Pour créer des besoins, il faut attiser la jalousie, la douleur, l’inassouvissement.

  1. de Rotrou

    🙂 Tout à fait vrai honey.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s